Comment créer un vrai plateau d’antipasti italiens

Michele Sponagle, journaliste spécialisée en alimentation, en voyages et en styles de vie, nous fait part de ses trucs pour créer le parfait plateau d’antipasti avec d’authentiques ingrédients italiens.

ITA_Mar_Blog_HowtoCharcuterie-min


Depuis le XVIe siècle, les Italiens se régalent d’antipasti au début du repas. Regorgeant d’ingrédients délicieux comme le fromage, les charcuteries et l’huile d’olive vierge extra, ces hors d’oeuvre éveillent les sens et ouvrent l’appétit pour l’enchaînement de plats à venir. Aujourd’hui, cette tradition séculaire est suivie par les gourmets du monde entier qui s’en inspirent pour créer leurs propres plateaux.

Il est on ne peut plus facile de trouver l’équilibre parfait entre les salumi, les fruits et les légumes (frais, en conserve ou grillés) et les formaggi, surtout si on se sert d’authentiques ingrédients italiens.

Trois grandes règles régissent le choix des ingrédients. La première : les contraires s’attirent, tant du point de vue du goût que de la texture. Le contraste amplifie les saveurs de chaque ingrédient de différentes façons. Par exemple, un trait de miel sur une tranche de crostini intensifie la douceur du pain, tandis qu’un trait d’huile d’olive vierge extra en complexifie la texture. Un plateau bien équilibré comprend également toutes les saveurs : sucré, salé, acide et amer.

La deuxième règle, c’est que ce qui pousse ensemble se mange ensemble. Chaque région d’Italie a un microclimat, un sol et des techniques qui lui sont propres pour la production d’aliments. De fait, acheter des ingrédients produits en Italie, c’est goûter à la diversité de ses traditions culinaires.

La troisième règle, c’est la variété. Il convient d’opter pour un assortiment de fromages à pâte molle (comme le Taleggio AOP légèrement fruité, le doux Provolone Valpadana AOP ou la mozzarella di Bufala Campana AOP bien crémeuse) et à pâte ferme (comme le Parmigiano Reggiano AOP fort, le Pecorino Romano AOP salé et le Asiago AOP moelleux).

Pour ce qui est des charcuteries, le jambon de Parme AOP au goût léger de noisettes, le robuste Soppressata di Calabria AOP, un salami vieilli de Vénétie, et le capocollo salé à sec sont des incontournables.

Conçus pour être partagés, les plateaux d’antipasti sont des compléments idéaux de toute bonne réunion de famille ou d’amis. On dispose les fromages et charcuteries de manière attrayante sur le plateau et on décore le tout de grappes de raisins, de champignons, de noix, d’olives, de pots de miel et de légumes. Et pourquoi ne pas ajouter un peu de couleur avec des poivrons grillés (rehaussés d’un trait de vinaigre balsamique traditionnel de Modène AOP aigre‑doux ou de vinaigre balsamique de Modène IGP) et des olives vertes Castelvetrano à saveur de beurre?

À côté du plateau des crostinis, de l’huile d’olive vierge extra et des gressins dans d’élégants verres. Naturellement, le tout s’accompagnera à merveille de bons vins italiens!

L’avantage des antipasti, c’est qu’on peut les assembler à l’avance ou en un rien de temps avec les produits italiens du réfrigérateur ou du garde‑manger. On peut les savourer en collation, en hors d’œuvre ou carrément en repas! Délicieusement authentiques, les antipasti offrent aux papilles un véritable voyage en Italie!

 

Plat du mois : Soupe de lentilles de Castelluccio de Norcia AOP et de champignons porcini
Article précédent
Blitz recettes : les délices de saison
Article suivant

Autres Articles

Articles, recettes, trucs et informations sur les ingrédients du Vrai goût de l’Italie